Nature Conscience

Nature Conscience · 15. octobre 2019
On entend souvent dire que les yeux sont les portes de l’âme. Et s’ils étaient aussi un portail de l’espace temps, un fameux trou de ver ou un trou noir ? Si l’on se détache de la matérialité et de la fonction de l’œil, cet organe magnifique nous permet de percevoir toute la subtilité du monde qui nous entoure et bien plus encore. Mais jusqu’où peut-il nous emmener ?

Nature Conscience · 30. septembre 2019
Nous vivons à l’heure actuelle des situations de paroxysme, où notre conscience individuelle se frotte et s’entrechoque avec la conscience collective. A l’aube du XXIème siècle, 200.000 années après son apparition sur la planète Terre, à l’aire du tout azimut de la communication et de l'information en temps « réel », l’humain ouvre aujourd’hui les yeux sur le gouffre géant que son mode de vie engendre à travers le monde.

Nature Conscience · 30. mai 2019
La manipulation est le mal de nos sociétés et on la retrouve de la cellule familiale, aux relations, à l'entreprise et jusqu'aux institutions politiques et l'état, même la justice. On peut dire que cette manipulation est perverse car elle est inscrite dans l'ADN de notre société, dont tout un chacun, comme le rappelle Rupert Sheldrake, est le miroir de ce champ morphogénétique. En sortant du cadre individuel, ce fonctionnement verrouille toutes les possibilités...

Nature Conscience · 06. mai 2019
« La Vie après la Vie » est le titre d’un ouvrage de Raymond A. Mood paru en 1975 sur les expériences de mort imminente (EMI ou NDE near death experience). Depuis ce phénomène, au départ confidentiel, s’est répandu largement auprès du grand public et qui y voit là peut-être une preuve de l’Au-delà. De tout temps l’homme a cherché à croire en une vie après la mort, à la continuité de ce qu’il était, à l’existence d’une « âme ».

Nature Conscience · 26. mars 2019
"Revenir à la justesse de soi-même, et non pas être ce que les autres veulent que nous soyons ou ce que nous-même croyons devoir être. Notre véritable lumière est au coeur de notre âme." Nous sommes nos propres créateurs et c'est bien ce à quoi il faut revenir. Quand on s'éloigne trop de soi-même, de notre vérité intérieure, nous brisons l'enveloppe énergétique qui protège notre âme. Au lieu de choyer ce cocon nous édifions des barricades, des murs, des remparts fait de croyances, de peurs...

Nature Conscience · 15. mars 2019
Le loup est de retour, mais a-t-il été réellement absent ? Dans notre imaginaire, le Loup est la bête féroce qui se cache dans les bois, et qui viendra nous dévorer ou nous attaquer. Faut-il en fait que l’homme soit empreint de tant de peurs, de tant de mauvais sentiments au fond de lui, pour générer de tels égrégores qui ont traversé les âges sans fléchir? Le Loup n’est pas dangereux, l’homme l’est bien plus. Le loup contrôle bien mieux ses pulsions, ses envies et ses peurs...

Nature Conscience · 13. mars 2019
Beaucoup de gens cherchent, j'ai cherché, et malheureusement on ne trouve pas. On ne peut trouver l'objet qui est hors du champ mental et émotionnel. Il n'y a que l'écoute de ses ressentis, de la petite voix du coeur, qui permettent à notre regard de se poser sur ce que nous sommes vraiment. Notre histoire personnelle, nos souffrances, nous poussent souvent dans les mauvaises directions sur le chemin de la vie, allant de chaos en désillusions. Cela est juste le produit de notre volonté...

Nature Conscience · 11. mars 2019
Être un homme, c’est être né d’une femme. Être un homme c’est avoir été créé quelque part, dans la nature, dans le temps et dans la vie, qui sont les énergies de la matrice de l’univers. Car au delà de l’univers, il n’y a rien. Être un homme, c’est donc être le prolongement d’une femme, c’est être sa création. Et la création est la fusion des énergies du féminin et du masculin. Ce sont des énergies sacrées, car elles sont à l’origine du vivant. Ce qui est sacré ne peut être divisé...

Nature Conscience · 09. février 2019
On essaye souvent de séparer les choses, les choses qui ont besoin les unes des autres. Nous sommes dans cette dualité là, mais l'humain ne peut exister ni vivre sans accepter ses parts invisibles, inexplorées en lui, comme s'il en était borgne d'une partie de lui même. Comment l'humain peut-il percevoir la réalité du monde, s'il n'en perçoit qu'une partie de son être?

Nature Conscience · 23. janvier 2019
La souffrance et la maltraitance animale par l’homme, sont les résultats d'une utilisation des animaux comme un bien matériel à valeur financière. C’est un grand tabou et un immense déni de nos sociétés industrielles et marchandes. On peut condamner ceux qui font le "mauvais" boulot, les agriculteurs, les éleveurs, les transporteurs, les abattoirs, mais toute cette chaine existe car au bout il y a ceux qui consomment les animaux en produits.

Afficher plus