· 

Manipulatrices et manipulateurs, attention danger!

Copyright © Jérôme Rochelle et L'Esprit du Jaguar Editions Tous droits réservés



Nota Bene / Mise en garde: Cet article étant beaucoup lu, je me dois de rajouter quelques remarques pour les lecteurs. Je rappelle aussi que le contenu de cet article, comme tous ceux de mon blog, est soumis à droit d'auteur.

On retrouve dans beaucoup de procédures familiales lors de séparations conflictuelles, des parents qui utilisent le terme de "pervers narcissique" pour accuser l'autre parent ou ex-conjoint. Cette dérive aboutie aussi malheureusement à l'aliénation parentale (par le parent accusateur) sur les enfants (Article à lire ici).  Les personnes manipulatrices peuvent être aussi effectivement "perverses" dans le sens où elles peuvent chercher, de façon malsaine et maladive, par tous les moyens possibles de nuire à la personne dont elles se sont fait l'objet à l'exutoire de leur problématique (ou trouble) personnelle. Si vous cherchez dans cet article comment trouver des éléments pour accuser une personne innocente d'être un PN pour lui nuire, c'est que vous êtes vous même une personne manipulatrice et perverse narcissique. Aux autres, vous trouverez ici comment comprendre leur véritable "mécanique perverse" de manipulation et de destruction, et de s'en protéger tout en les mettant hors d'état de nuire. Vous trouverez aussi des éléments de compréhension de la mécanique de cette problématique et de sa cause, et comment la dépasser.


"Notre amour est toujours assailli d'angoisse, de jalousie, de peur, ce qui sous-entend que nous dépendons intérieurement d'autrui, que nous voulons être aimés, que nous ne nous contentons pas d'aimer tout simplement : nous demandons quelque chose en retour, et cette attente même nous rend dépendants." Jiddu Krisnamurti

 

S’il est un fléau relationnel et sociétal c’est bien celui du danger potentiel que représente de croiser un jour sur sa route une femme manipulatrice ou un homme manipulateur, dont la figure extrême est la « perversion narcissique ».

 

Pourquoi danger ?

Parce qu’il va y avoir pour la « proie » : emprise psychologique, désorientation personnelle, dépendance, dépression, souffrance psychologique, destruction des repères personnels, éloignement et isolement du cercle familial et amical, peurs, angoisses, difficultés professionnelles ou financières.

 

Dans quel but ?

La personne manipulatrice a besoin de « vampiriser énergétiquement » les autres pour exister, se nourrir et il lui faut donc des proies. Tant que la « proie » peut lui offrir tout ce dont elle l’a besoin elle ne la lâche pas. Une fois que la « proie » ne peut plus satisfaire à ses besoins, elle en cherchera une autre.

 

De quelle manière le piège se met en place ?

Tout bonne manipulatrice ou manipulateur utilise les mêmes « ficelles » qui sont souvent progressives avec au départ un sens relationnel volontairement positif et aidant pour rassurer la « proie ». Puis de plus en plus critique, avilissante voire dégradante pour semer le doute dans la psychologie de la personne et la désorienter, souvent avec un jeu de chaud froid. Un des leviers fréquent est soit l’argent soit le sexe, parfois les deux. La manipulatrice ou le manipulateur cherchant toujours à ce que sa « proie » soit sous le charme car elle a besoin de ce regard là. Nous verrons plus loin le trouble « narcissique » profond de ces personnes.

 

Qui est la manipulatrice ou le manipulateur ?

Son apparence est « intellectuellement correct », plutôt « dans la séduction » voire la « sexualisation » (ou érotisation) relationnelle, systématiquement dans la critique ou le « dénigrement d’autrui » même ses amis ou sa famille (mais jamais en face), et professionnellement dans la « rivalité du même sexe ». La vision qu’elle a d’elle-même est un sentiment de supériorité aux autres tout en ayant un profond trouble narcissique refoulé signe de son vide intérieur et de ses contractions émotionnelles. La manipulatrice ou le manipulateur cherche à travers sa « proie » une rassurance à son propre manque de pouvoir personnel et cherche une surcompensation à travers la manipulation pour nourrir son égo et calmer ses angoisses émotionnelles.

 

Des signes en public « visibles » qui ne trompent pas…

  • dualité émotionnelle (gentillesse et méchanceté),
  • degré zéro d’empathie (à la souffrance ou au malheur des autres),
  • mensonges à répétitions (la base de sa stratégie),
  • critiques permanentes sur les autres (son sentiment de supériorité)
  • flatterie personnelle à son égard (besoin de rassurance inconsciente).
  • victimisation (ses malheurs, ses accidents, etc...)
  • promesses farfelues (souvent sexuelles ou de promotion ou d'argent) pour flatter mais jamais tenues.

Ce qu’elle vous fait croire en privé…

  • qu’elle est une personne estimable et indispensable pour vous,
  • que sans elle vous n’êtes rien,
  • que vous lui êtes redevable de quelque chose,
  • que vous n’avez aucune personnalité et beaucoup de défauts,
  • qu’il n’y a pas de service qui se refuse,
  • que vous lui devez obéissance et respect,
  • qu’elle a toujours raison et vous tord.

Ce que la manipulatrice ou le manipulateur déteste le plus…

Être démasqué au grand jour tout simplement. Mais il y a des degrés dans la façon dont la manipulatrice ou le manipulateur vont réagir face à cet évènement. Soit tout s’arrête, car ces personnes sont empreintes de lâcheté plus que de courage, car sinon au lieu de vampiriser les autres elles se remettraient en question, mais ce n’est pas le cas. Soit c’est la guerre jusqu’à la destruction de l’adversaire. Cependant, la manipulatrice ou le manipulateur est incapable d’y parvenir seul, puisque ce sont des personnes qui n’ont aucun pouvoir personnel et sont dans un trouble narcissique, et vivent dans un fantasme imaginaire de toute puissance. Donc si la manipulatrice ou le manipulateur veut remporter la bataille, elle utilisera les mensonges, les fausses allégations calomnieuses sans limites, fabriquera des fausses preuves, et surtout s’entourera d’autres personnes qu’elle aura pris soin de choisir et de convaincre pour se les mettre dans la poche, tous soutenant à sa cause. D’ailleurs à ce jeu là, et pour mieux semer la confusion dans l’entourage commun, la « proie » deviendra alors celle qui manipule et elle se fera passer pour la victime... c'est bien pour cela que la manipulatrice excelle dans l’art de renverser les situations toujours à son avantage.

 

Perversion Narcissique ?

Ce n’est qu’un degré de plus dans la manipulation. La personne « perverse narcissique », femme ou homme, est une manipulatrice mais avec un élan « pervers ». C’est à dire qu'elle cherche à vampiriser tout en faisant du mal pour en tirer une « jouissance » personnelle (effet induit du narcissisme et de sa souffrance). Car à la base il y a un trouble de la personnalité « narcissique », doublé d’un défaut de « pouvoir créatif » personnel  et d’une « impuissance » réalisatrice. Elle utilisera d’ailleurs le « sexe » et l'argent pour arriver à ses fins, c’est un grand trait classique des « pervers narcissiques ». Ainsi, la vie d’une manipulatrice ou d’un manipulateur pervers est un échec intérieur et une souffrance profonde. Ce sont des bombes à retardement émotionnelle dont la violence sous-jacente est un signe fort.

 

Pour résumer :

Plus vous aurez une relation intime (familiale, personnelle ou professionnelle) avec une personne manipulatrice plus le danger sera grand. Vous serez pris dans un conflit intérieur, créé de toute pièce par la manipulatrice ou le manipulateur, vous empêchant d’utiliser vos ressources combative personnelle puisque vous serez perpétuellement dévalorisé. Elle vous utilisera jusqu’à plus soif, vous laissant du jour au lendemain au bord de la route détruit(e) intérieurement, socialement et financièrement.

 

La solution de survie… une seule... fuir!

Fuir, s’éloigner le plus rapidement possible et couper tous les ponts. Puis laissez faire le temps de la reconstruction personnelle, sans jamais revenir vers cette personne (ni celles qui lui sont proches). Rapprochez vous de vos "vrais" amis, retissez des liens sociaux positifs, valorisants et bienveillants envers vous-même. Il y a aussi de nombreuses possibilités d'aides, thérapeutiques, familiales et juridiques.

 

Dans la vie, il y a une chose qui ne trompe pas: c’est son propre instinct. On sait intérieurement très rapidement quand on a à faire à une manipulatrice ou à un manipulateur. Savoir écouter sa petite voix intérieure est aussi un gage de sécurité dans la vie.

 

N’attendez rien d’une manipulatrice ou d’un manipulateur, et surtout pas qu'elle (il) change! Cette personne cherchera à vous vider de votre substance quoique vous fassiez, et ce n’est qu’une question de temps, tout est déjà planifié de longue date dans leur tête. Ces personnes sont pathologiquement malades, déséquilibrés dans leur regard personnel, avec un trouble psychique chronique, malgré toutes leurs démonstrations personnelles pour le cacher, et qui ne sont que des écrans de fumée sur leur réalité intérieure.

 

Pour aller plus loin dans la compréhension des choses et sortir de la victimisation...

 

Ce qu'il est important de comprendre aussi, pour dépasser le stade de « victime » et de « victimisation », c'est que vous êtes partie prenante dans cette situation. En effet, une part personnelle en faiblesse en vous (manque d'assurance, besoin de valorisation et de protection, freins personnels notamment sexuels, etc..) permet aussi à ces manipulateurs d'approcher et de faire de vous une « proie ». Au départ, vous allez y trouver de la satisfaction en rapport à vos manques, à vos besoins et à vos limitations, mais aussi à vos parts « exitées » c'est à dire cette part en vous en recherche de confrontation, d'une sorte de mise à l'épreuve. Nous avons toujours besoin de nous confronter à nos limites pour réactiver notre instinct de survie, surtout quand notre vie est au point mort ou sans avenir ou dans une impasse. Cela permet de redonner un « sens » à notre existence. C'est le coté primaire inscrit en nous au plus profond de nos gênes par nos ancêtres « hommes de cavernes ». Evoluer, c'est dépasser cet « instinct de survie » primordial dont nous n'avons plus besoin, en tous cas pas pour la majorité de situations rencontrées. Il faut être mis dans une situation « extrême » de danger pour réactiver ce mode.

 

"Tant que vous ne pacifiez pas ou guérissez pas vos blessures intérieures, tout ce que vous mettez en place biaise votre chemin, votre attitude, vos choix, car vous ne savez pas reconnaitre (et montrer) qui vous êtes profondément."

 

Il faut vous rendre compte que si vous vivez une situation particulière, c'est qu'elle a un sens, qu'elle vous convienne ou pas d'ailleurs. Comme je vous l'ai expliqué plus haut, votre mal-être personnel qui est présent en vous depuis parfois très longtemps (mémoires liées à l'enfance, ou trans-générationnelles, ou blessures d'âme) et les déséquilibres alors engendrés sont masqués à l'âge adulte par des compensations, des dénis, des blocages et des rejets. Tant que vous n'affrontez pas la réalité, vous ne pouvez y faire face. Tant que vous ne pacifiez pas ou guérissez pas vos blessures intérieures, tout ce que vous mettez en place biaise vos relations, votre attitude, vos choix, car vous ne savez pas reconnaitre (et montrer) qui vous êtes profondément. Et ces souffrances replantent toujours le même décor et les mêmes pièces théatrales pour vous forcer à les voir et à les régler.

 

Ce qu'il faut faire, c'est d'accepter d'être aidé, car il y a certaines choses que l'on ne peut pas faire soi-même. Croire que l'on va s'en sortir seul, c'est surtout vouloir de rien changer en soi, c'est de l'égo et de l'orgueil mal placé, et c'est aussi la peur de souffrir. Mais, savoir déléguer sa confiance à autrui, permet de dépasser ses peurs et ses limitations. Au lieu d'utiliser son émotionnel ou ses croyances (mental), il faut utiliser la « voie du coeur », celle de l'amour inconditionnel de la vie.  Tout le monde n'est pas méchant ou bourreau, comme vous n'êtes pas complètement victime. En faisant appel à un thérapeute (compétent) vous allez réussir à vous libérer de vos chaînes qui sont très souvent inconscientes avec des racines profondes dans votre histoire personnelle et familiale, mais que certaines situations critiques où vous n'avez plus de contrôle mettent en lumière.

 

"Evoluer, c'est transformer le passé, c'est dépasser ses peurs futures, pour se libérer d'une gangue étouffante et s'ouvrir au meilleur pour nous."

 

Pour être soi-même, dans son plein potentiel, dans toute sa créativité, dans son bien-être, il faut couper certains liens toxiques, pacifier des mémoires traumatiques, se relier aux qualités ancestrales, guérir son enfant intérieur. Des situations personnelles non réglées, des souffrances intérieures abandonnées ou occultées, vous projetteront à nouveau dans des situations de plus en plus critiques voire destructrices et dangereuses. Evoluer, c'est transformer le passé, c'est dépasser ses peurs futures, pour se libérer d'une gangue étouffante et s'ouvrir au meilleur pour nous. En adoptant ensuite une « posture positive », reposant sur la pleine confiance en soi, sur le respect de son intégrité, sur sa force et ses qualités de coeur, avec de bonnes racines aussi profondes que possible, tout ceci vous permettra alors de créer votre futur et d'être enfin dans la plénitude de vous-même.

 

A lire sur mon blog :

Mes soins énergétiques et accompagnements personnalisés > plus d'informations ici

 

- Jérôme Rochelle -

BIO RESONANCE COACHING

Thérapies Energétiques en BioRésonance

Soins Individuels & Couples

Développement Personnel

Conférences, Stages & Retraites en Nature

Montpellier - Toulouse - Millau

 

Copyright ©️ 2018 / Jérôme Rochelle et L'Esprit du Jaguar Editions / Reproduction interdite sans accord de l'auteur

 

A lire aussi d'autres articles sur mon blog dans les rubriques suivantes: