· 

Acupuncture merveilleuse, 2000 ans de soins holistiques et naturels

"La santé est la plus précieuse des possessions." Lao Tseu

 

Bien avant de devenir acupuncteur en énergétique traditionnelle chinoise, j’ai utilisé très régulièrement cet outil sur moi-même durant toute ma période de formation. Personnellement, je trouve toujours les effets de l’acupuncture spectaculaires et bluffants, pourtant étant moi-même formé pour en connaître tous les atouts.

 

La médecine traditionnelle Chinoise (MTC) est vieille de 2500 ans, c'est une grande dame au patrimoine de notre humanité. Elle mérite tout notre respect. Cette médecine ancestrale est le fruit d'un immense héritage de l'histoire humaine et de la compréhension du vivant. Il est assez remarquable qu’à une époque de notre histoire soit 500 ans av J.C., où nous sommes chez nous en pleine période Gallo-Romaine et où la médecine occidentale en est à ses balbutiements, qu’un ouvrage le « Huang Di Nei Jing » (classique de l'interne de l'Empereur Jaune) vit le jour devenant le fondement du la MTC. Cet ouvrage décrivait alors en détail tout les méridiens, les vaisseaux Luo, les points du corps et leurs indications. Le corps humain fut ainsi cartographié par 12 méridiens principaux, 8 méridiens extraordinaires et 404 points d’action. L’acupuncture était donc née en Chine il y a 2500 ans.

 

On ne peut être qu'admiratif devant une telle avance sur la compréhension du vivant et du corps humain en particulier (l’acupuncture se pratique aussi sur les animaux et les plantes), mais surtout par cette approche « énergétique » du vivant. Cette vision est plus que jamais avant-gardiste, là où d'autres thérapeutiques sont toujours structurelle, fonctionnelles, c'est à dire dans la matière. Car la beauté de cette médecine est sa vision holistique de l’être humain. Les Chinois considèrent l'homme comme faisant parti d’un tout dans l'univers, et non comme le centre du tout. Ainsi, le Yin, le Yang, les cinq éléments, le Qi sont les structures de la vie. Ces fondements considèrent que chaque être est en interconnexion avec ce qui l’entoure, une relation intime voire globale, énergétique réelle, un environnement dans lequel il y a des « échanges » positifs et négatifs, pour simplifier. Ces échanges sont infinis et suivent le cycle de la vie. Et l’énergie est le moteur de ces échanges vitaux.

 

"Les Chinois considèrent l'homme comme faisant parti d’un tout dans l'univers, et non comme le centre du tout."

 

La complexité de l'univers, la structure intime des atomes, ne sont pas à l'image des limites ne notre connaissance d'un instant ou d'une époque. Cet invisible est démontré par les physiciens, astro-physiciens et par de nombreuses recherches en Physique Quantique, mais aussi par des études sur les végétaux et les animaux. La physique Quantique qui a démontré que le vide n’existait pas, qu’au cœur même des atomes se trouve une autre source d’énergie infinie. Les Russes toujours en avance,  ont mis au point des appareils de mesures de ces fréquences énergétiques du corps humain à visées thérapeutiques, tels que le GDV (Gaz Discharge Visualisation) par le Professeur Korotkov, puis ensuite par le Suisse Stéphane Cardinaux avec le Bioscope puis le LVA (Life Vibration Analyser).

 

L’extraordinaire de l’acupuncture, c’est sa simplicité et son efficacité. Une aiguille insérée dans la peau de quelques millimètres à quelques centimètres de profondeur. En venant piquer le point d’un méridien, on va venir agir sur la balance énergétique de ce méridien mais aussi sur la fonction de l'organe qu'il représente, mais aussi sur d’autres actions collatérales. Donc on ne pique pas un nerf. Lorsque l'acupuncteur place son aiguille, la première chose à faire est d'obtenir la prise de "Chi". Cela signifie que l'aiguille est bien connectée à l'énergie du méridien. Cette prise de "Chi" peut-être ressentit par le patient comme une petite décharge électrique brève. Mais suivant l'état du point piqué, s'il est en "vide", il n'y aura pas cette sensation. Ensuite l'acupuncteur va travailler l'aiguille, en suivant les règles de l'art de cette pratique, pour obtenir l'effet escompté, de la "dispersion" ou de la "tonification".

 

"Lorsque l'acupuncteur place son aiguille, la première chose à faire est d'obtenir la prise de "Chi"."

 

Faire de l'acupuncture, c'est travailler en conscience, avec l'énergie sur un corps énergétique, et ceci naturellement. Réaliser une acupuncture nécessite de trouver la cause du problème, et c'est un bilan énergétique qui définira un protocole de soins. Un signe n’est pas la cause. Il peu y avoir de multiples causes pour des symptômes équivalents. La localisation du mal n’est pas non plus la localisation de la cause. Tout ceci est complexe et s’inscrit dans un champ d’investigation global de la personne, de son histoire et de son environnement. La médecine traditionnelle Chinoise définie des relations complexes entre chacun des organes du corps humain qui sont tous interconnectés les uns avec les autres. On l'appelle la loi des "cinq mouvements" qui se retrouve aussi dans la nature, le cycle de la vie. La part émotionnelle est d’ailleurs bien présente pour chacun de ces organes, c’est aussi une composante énergétique qui la réalise cette part, comme pour le mental.

 

Ce que montrent les méridiens Chinois, c’est qu'il y a l'émergences d’un réseau énergétique pour chaque fonction de notre corps, dont les organes vitaux sont les protagonistes. D’ailleurs ces méridiens sont de différentes formes, puisqu’on les retrouve sur les chaines tendino-musculaires en zone large, mais aussi en trajet profond en inter-organe. Sans oublier, les méridiens dits « extraordinaires » qui sont à l’origine de la création, Conception et Gouverneur, puisqu’ils se sont créés avec le développent du fœtus et font partie de notre matrice originelle.

 

Si on compare avec d'autres cultures ancestrales, les menhirs sont des acupunctures de la Terre. Leur fonction était de rétablir un équilibre énergétique sur des points spécifiques de géobiologie dans des lieux particuliers. Ces menhirs de la période Mégalithique datent de -5000 ans avant J.C., autant dire que dans l’ancien temps l’homme avait déjà compris que son environnement avait des effets sur lui en terme d’énergie, et qu’il pouvait s’en servir pour se soigner ou améliorer son habitat. De nos jours, les Géobiologues (les maîtres « Feng Shui » occidentaux) pratiquent des acupunctures avec des pierres ou des quartz, par exemple pour équilibrer une maison ou nettoyer les parasites énergétiques un lieu.

 

"Si on compare avec d'autres cultures ancestrales, les menhirs sont des acupunctures de la Terre."

 

Cette aiguille d’acupuncture peut agir comme une soupape en libérant l’excès énergétique d’un méridien, comme si dans un cours d’eau engorgé on créait une déviation pour éliminer le surplus et lui rendre sa fluidité. Le terme est la « dispersion ». De même, l’aiguille peut venir apporter un renforcement, une stimulation, une recharge énergétique par sa connexion externe, car nous baignons dans des champs énergétiques rayonnants et environnants que l’on peut capter. A l'image d'un torrent asséché, qui se remplit d'eau à nouveau sous la pluie d'un orage. Cette action de "tonification" peut aussi être associée à un apport de forte chaleur par un chauffage au Moxa d'Armoise.

 

Tout cela se réalise dans subtilité. Il faut prendre en compte que le corps agit structurellement par paliers et qu’il faut lui laisser le temps d’intégrer un changement. Le corps s’équilibre avec sa propre énergie, mais qui lorsqu’il est malade est faible et désorganisée. Le corps du patient va aussi capter le champ du thérapeute comme celui de la pièce. Si ces champs là sont négatifs, ou eux aussi faibles, l’action ne sera pas positive ni efficace.

 

Dans les champs d’informations de notre personne, il y a la partie mentale qui doit porter l’action de faire du bien, d'aider, de soigner, on appelle cela l’intention du coeur. A l’intérieur de ce cocon mental, il y a l’émotionnel qui lui agit plus rapidement sur le corps physique et donc aussi sur le champ vital. L’empathie, l’amour sont des émotions positives et puissantes. Si on est dans la peur ou dans un excès de confiance, on n’est pas centré sur le juste du moment et nécessairement l’action induite, du patient ou du thérapeute, est faussée voire contre productive ou néfaste. De même un lieu chargé de parasites énergétiques, de miasmes, perturbé par des courants telluriques, pollué par les ondes électro-magnétiques, ne permettra pas la réalisation d’un travail efficace et positif dans le cadre de soins énergétiques.

 

"L'acupuncture n'est pas un effet placébo."

 

Quand j’ai découvert l’acupuncture, ce fut une révélation. Je l’ai énormément utilisé à titre personnel, et toujours encore, notamment pour des traumatismes sportifs comme des entorses, déchirures musculaires, fractures, hernies discales, sciatiques. Je l'utilise aussi sur la sphère mentale, émotionnelle et sur des problématiques fonctionnelles des organes. Il y a un effet spectaculaire sur la sphère ostéo-tendino-musculaire. L'acupuncture n’est pas un effet placébo. Je me suis souvent gravement blessé dans la pratique de certains sports "extrêmes" comme l’escalade et le BASE jump, avec pour les plus graves blessures des atteintes sur le rachis.

 

Je ne dirais jamais assez merci à ces aiguilles qui m’ont sorti d’une sciatique foudroyante il y a 8 années. Cette sciatique qui me cloua plusieurs mois dans un canapé, suite à un déplacement de disque vertébral dans un mouvement violent en escalade en salle, disparut du jour au lendemain en une petite séance. Bloqué un matin dans une douleur immense, paralysé de la jambe gauche, j’ai vécu un enfer, ne pouvant même pas rester assis quelques minutes tellement la douleur était insupportable. Il me fallait 1h pour arriver à me déployer verticalement, avec des nuits de 4h maximum et des douleurs permanentes que seule l’aspirine pouvait un peu soulager. Je me forçais néanmoins à marcher et à faire un peu de vélo au grand air, pour ne pas sombrer dans la déprime et m’oxygéner. Conduire était aussi une véritable corvée, uniquement possible sur des trajets de quelques minutes.

 

J’ai refusé les infiltrations comme l’opération, car je voulais conserver l'intégrité de mon disque intervertébral. La lésion était au  niveau L5-S1, une hernie discale créant une forte pression sur le nerf sciatique gauche. Après plusieurs séances d’ostéopathie inefficaces, je me suis mis au Yoga pour soulager la douleur et faire travailler mon rachis et l’assouplir dans la zone lombo-sacré. Je savais au fond de moi qu’il me fallait une séance d’acupuncture. Je l’avais déjà testé sur une compression d'une vertèbre dorsale accidentelle lors de l'ouverture violente du parachute dans une mauvaise posture qui m’avait replié en deux d’avant en arrière en limite de l’extension…

 

 "Je savais au fond de moi qu’il me fallait une séance d’acupuncture."

 

N’ayant pas de thérapeute ou collègue sous la  main pour me faire cette séance, je décide de l’improviser seul un soir avec l’aide de ma compagne. Je lui demande de pointer au marqueur les points que je souhaite piquer, puis elle m’aide à positionner les aiguilles sur la partie lombo-sacré. Puis je me pique seul, certaines aiguilles devant entrer très profondément de 3cm à 4cm dans les trous sacrés (sacrum) dont le diamètre ne fait que quelques millimètres. Ces points correspondants aux fameux et merveilleux méridien de la Véssie. Je laisse agir le temps qu’il faut soit 20 à 30mn en dispersion. En fin de séance, je pars m’allonger quelques minutes pour me reposer, car l’acupuncture engendre toujours un effet de baisse de tonus dans l’heure qui suit. J’essaye alors de me lever mais une douleur foudroyante me paralyse allongé sur le lit. J’insiste et j'y parviens les larmes aux yeux, tiraillé par la douleur. Debout, le calme revient. Le lendemain, alors que depuis des mois ma jambe gauche est raide et qu’il me faut 1h pour me déplier, tout je ne ressens plus de douleurs ni de gène. Tout va tellement bien qu’après temps de mois inactif, je décide de partir courir sur Brunas et réalise 400m de dénivelé sans m’arrêter et sans douleurs, ni limites de mobilité. Un miracle ! L’acupuncture à la Chinoise m’avait sauvé ! Merci, enfin j’allais pouvoir revivre !

 

Depuis je n'ai plus de séquelles, ni de douleurs. Cet exemple personnel de rémission est le plus spectaculaire mais j'en ai bien d'autres, et à titre de "sportif de l'extrême" je sais les limites que l'on peut imposer à son corps mais aussi ce que j'attends de lui pour être au top. J'ai repris mes sports favoris sans problèmes. Je continue le Yoga, car en vieillissant le corps à besoin d’être maintenu souple, pour garder de la mobilité articulaire, éviter l’arthrose et les douleurs. Et bien sûr je continue l'acupuncture sur moi même et ma famille. Cependant, la vie ne produit pas toujours des miracles et il faut rester humble face à certaines situations. Guérir est un processus en soi-même, long et complexe. Savoir trouver le meilleur moyen d'y parvenir avec succès n'est pas facile. Il faut aussi savoir être patient et co-acteur de sa guérison.

 

"La santé passe aussi par des choix et des prises de conscience, qu'il faut réaliser le plus tôt possible."

 

Aujourd'hui, la médecine offre de multiples possibilités, à chacun de trouver celle qui pourra l'aider du mieux possible, tout en préservant son intégrité et en lui redonnant à nouveau l'espoir dans sa vie. Cependant personnellement, le meilleur moyen de rester en bonne santé est avant tout de prendre soin de soi, d'avoir une vie équilibré où l'alimentation est saine, où l'activité physique est très présente, où les relations sont saines sans stress, où la pollution environnementale chimique et électro-magnétique est la plus faible. La santé passe aussi par des choix, des prises de conscience et des remises en question, qu'il faut réaliser sans attendre. Car la maladie qui surgit brutalement, est le signe fort d'un grand dérèglement intérieur. Mais c'est aussi le signe de l'incapacité de notre corps, dont l'énergie vitale est épuisée, à faire face aux agressions multiples et diverses de notre mode de vie moderne.

 

Mes soins énergétiques et accompagnements personnalisés > plus d'informations ici

 

- Jérôme Rochelle -

BIO RESONANCE COACHING

Thérapies Energétiques en BioRésonance

Soins Individuels & Couples

Développement Personnel

Conférences, Stages & Retraites en Nature

Montpellier - Toulouse - Millau

 

Copyright ©️ 2019 / Jérôme Rochelle et L'Esprit du Jaguar Editions / Reproduction interdite sans accord de l'auteur

 

A lire aussi d'autres articles sur mon blog dans les rubriques suivantes: