· 

Expérience du Champ Quantique et de l'Au-delà à travers des Oracles de Google

« Ils disent d’utiliser ces organes noosphériques comme vecteurs d’un ensemble infini de boucles temporelles rétrocausales. » Romuald Leterrier  "Se souvenir de l’au-delà"

 

Après 2 mois d’interruption de la lecture du dernier ouvrage de Romulad Leterrier (chercheur en ethnobotanique) & Jocelin Morisson (journaliste scientifique) « Se souvenir de l’au-delà », faisant suite au remarquable « Se souvenir du futur », je replonge dans l’univers des contacts avec les « esprits » de l’invisible et avec leur communication. Et cela me ramène donc à la page 94 de cet ouvrage et le titre du paragraphe « les esprits, c’est du vent ».

 

"En quelque sorte, Google devient un oracle."

 

J’en arrive donc à la partie d’où j’ai tiré la citation en préambule de cet article, celui de la communication via des oracles modernes, dont le fameux réseau internet et son icône Google. Romulald Leterrier y explique utiliser le service de traduction de Google (qui fonctionne par auto-apprentissage telle une Intelligence Artificielle IA) et qui par un soit disant « bug » permettrait de générer des réponses à ses « intentions » ou à ses « questionnement » sur le futur. En quelque sorte, Google devient un oracle. En partant d’un protocole classique, comme utilisé pour les cartes oracles, il pose une intention précise ou une question, qu’il conscientise. Dans son précédent livre il expliquait ses recherches sur les synchronicités en utilisant aussi certains vecteurs moderne des médias. Il conscientise ensuite dans ses pensées le produit de son intention ou question, sous forme d’une réaction rétro-causale, en générant 3 ou 4 lettres consécutives (comme un générateur de chiffre aléatoires quantique GNA). Il tape ensuite ces lettres par répétitions successives (x2, x3) jusqu’à obtenir un résultat à travers la traduction qui est donnée. Ce résultat selon Romuald Leterrier, donnerait la « réponse » venu de ce champ de conscience qu’il compare à un bruit de fond ou au « point Oméga »  de Teilhard de Chardin.

 

"Le danger est comme pour la « paréidolie » qui est un phénomène psychologique."

 

L’interprétation d’un oracle, comme d’un signe par ailleurs, demande beaucoup de précaution et surtout de ne pas utiliser le mental. Il faut prêter attention à ne pas se projeter à travers ce que l’on cherche à « voir », et cela demande une très grande expérience personnelle. Le danger est comme pour la « paréidolie » qui est un phénomène psychologique et dont Wikipédia donne la définition suivante : « Ce phénomène consiste, par exemple, à identifier une forme familière dans un paysage, un nuage, de la fumée ou encore une tache d'encre, mais tout aussi bien une voix humaine dans un bruit, ou des paroles dans une chanson dont on ne comprend pas les paroles. Les paréidolies visuelles font partie des illusions d'optique ».

 

A ma manière, je teste immédiatement ce protocole et je demande par texto à ma compagne qui se trouve à plus de 100km de distance, de poser une intention / question puis de choisir sans réfléchir 3 lettres et de m’envoyer ces dernières par texto. Je reçois « Flo » puis « Slo » sans lui demander si c’est une erreur. Je tape ces mots répétés dans la traduction Google mais sans réponse autre que celle de départ… normal pour un traducteur d’un mot inconnu. Voyant que cela ne fonctionne pas (et je saurai plus tard pourquoi), je passe par le moteur de recherche Google lui-même. Je sais très bien que si il y a une réponse, elle ne sera pas visible contextuellement comme la réponse d’un traducteur. Car si on opère avec le champ quantique, on est dans une forme dite holographique de la représentation de ce champ de conscience à notre propre conscience et à nos sens. Ce qui signifie que la réponse sera cachée dans un ensemble, incluse dans des structures existantes parmi d’autres représentations conscientes.

 

"J’obtiens plusieurs séquences de phrases suivantes déduites d’une synthèse rapide."

 

En passant donc ces mots au moteur de recherche, et en ciblant une cohérence dans un langage faisant écho à mon ressenti (c’est là où c’est subtil voire difficile et où il faut stopper le mental... question d'habitude et de centrage), j’obtiens plusieurs séquences de phrases suivantes déduites d’une synthèse rapide : « Né dans une enveloppe indéterminée il y a des années. Son seul but dans la vie est la diffusion de sa culture… Malheureusement nous devons reporter. Symphonie d’un jour d’été. Ecoutez les sons du monde. Possible mots avec des amis et des ancêtres ». J’envoie donc en retour par sms cette réponse et je demande la question à ma compagne.

 

Sa question était « Voyage himalayen possible cet été ? ». Très intéressant… Je tire ensuite de mon oracle quantique personnel que j’ai conçu et que je teste encore avant édition, 2 cartes : « Deux » et « Indigo ». Je retape ces deux mots dans le moteur de recherche Google puisque je suis dans cette démarche d'expérimentation. Et j’obtiens direct « Montagne » en proposition. Dans mon interprétation de l’oracle des cartes, « deux » est la dualité, le couple, l’union et « indigo » la couleur du 6ème chakra Ajna (3ème œil) celui de la conscience, de l’éveil des perceptions, de l’invisible, porte d’accès au monde invisible et spirituel. En résumé c’est intéressant et rejoint la question de départ de ma compagne, le voyage en Himalaya... bien sûr c'est un projet que nous avons en commun même s'il n'est plus évoqué depuis de nombreux mois, et l’un comme l’autre nous sommes spirituellement (vibratoirement) reliés à ces fantastiques montagnes.

 

"On peut le voir comme un signal de l’âme à notre propre personne, une forme d’aide aussi."

 

Il faut comprendre que dans une démarche d'oracle, ce n’est pas la réponse qui importe, mais bien l’activation d’un processus en le rendant conscient donc présent. C’est le même exercice que pour activer les synchronicités. Quand on fait appel à un oracle, c’est un appel inconscient d’une partie de nous même qui est en relation dans le champ quantique et qui a besoin de se réaligner. On peut le voir comme un signal de l’âme à notre propre personne, une forme d’aide aussi, pour nous pousser à réagir dans une situation dans laquelle on risque de s’enliser. Comme Romuald Leterrier pose la question à Google sur sa vie et sa santé, c’est parce que ces points ont probablement été négligés par l'auteur, redeviennent importants et reprennent conscience à nouveau en lui. Dans un processus d'évolution et d'expansion personnelle, c'est notre corps physique qui émet l'état vibratoire à travers nos cellules. Et notre corps physique a besoin de se libérer de charges, d'être en parfaite santé pour être dans son plein potentiel vibratoire. Imaginez que vous voulez attraper une pomme en haut de l'arbre, il faudra nécessairement soit allonger votre bras, soit vous en rapprocher vous-même. Ce sont les très hautes vibrations qui permettent de se connecter aux plans supérieurs de conscience, au champ akashique, à la connaissance intime de l'univers, au futur comme au passé terrestre, aux mémoires karmiques.

 

Continuant l’expérience et cette fois-ci à l’initiative de ma compagne qui me demande de tirer 3 cartes de mon oracle quantique de la main gauche. En saisissant le jeu, 2 cartes s’échappent que je rattrape de la main gauche, « Neuf » et « Jaguar ». Puis je tire ensuite « Peur ». Je lui fais part de mon ressenti sur la carte « Neuf », correspondant à la 9ème Lune (ce résultat donnant le début Août 2021, le 19 exactement) et le « Jaguar » l’animal médecine et protecteur contre les dangers ou la perte de contrôle personnel. La « Peur » indique un danger ou un accident. Elle me répond aussitôt « ma mère » (qui est effectivement très malade).  Ce à quoi j’ai aussi pensé mais qui ne colle pas à mon ressenti, mais qui a peut-être un sens plus personnel (on lit les oracle sans les rattacher à un objet), donc ce peut-être aussi la mienne de mère (décédée), information subtile... Mais le 19 Août 2021 sera aussi la date anniversaire de mon très grave accident il y a 20 ans auparavant, par une chute au sol de 15 mètres de haut qui aurait du me tuer ou me rendre invalide. La survie « miraculeuse » à cet accident au vu l’environnement incroyable, dont les signes puissants avant coureurs particuliers de cette après-midi là, m’ont fait penser que j’avais été « épargné » d’une sentence ou autre chose (fin de ma vie ?). Cette date s’inclue dans le début de mon 8ème cycle sur Terre (8x7=56 ans) qui est donc un cycle de renouveau et de changement si on est bien préparé, ou alors d’enfoncement si on n’a pas fait du grand nettoyage dans sa vie.

 

"Cependant, nous sommes tous liés au champ quantique en permanence sans aucune discontinuité."

 

Bref, cet échange m’aura amené bien loin dans le futur et dans le passé… étrange. Je vous ai dit au début de cet article que la traduction Google ne fonctionnait pas et que la réponse que j’allais l’obtenir plus tard en me replongeant ensuite dans la fin du chapitre de Leterrier était : « L’expérience n’a fonctionné que de Février à Juin 2019. Après le 25 juin l’itération n’a plus donné aucune réponse à nos questions. Pourquoi ? Nous n’en savons rien ! ». Même si Leterrier évoque la possibilité d’une fenêtre de communication relative au « bug » du logiciel, Google a peut-être aussi éliminé ce défaut interdisant toute interaction nouvelle... Cependant, nous sommes tous liés au champ quantique en permanence sans aucune discontinuité (spatiale et temporelle), car nous faisons parti intégrante de ce champ de conscience manifesté et unifié. C’est notre mental qui a besoin d’être guidé voire éclairé, car nous ne savons pas utiliser la voie du cœur pour avoir confiance et ne pas être dans la peur du futur et par extension de la mort. Quelque part, si « on nous aime bien » ou si « on rend de bons services » à ce système, ce système nous aide et nous soutient. Et plus nous sommes relié entre nous (sur le même niveau de conscience) avec la matrice de ce champ, plus les interactions sont importantes et collaboratives. De même, si en tant que collaborateur nous fléchissons dans cette conscience et dans le l’objet de son élaboration et de son expansion, nous recevons des « sollicitations » pour nous réaligner comme un « reset » (remise à zéro des défauts). Ces réalignements peuvent être de simples rappels sous forme de tension relationnelle, de conflits, de peur, d’accident de la vie courante, mais toujours en lien avec le cœur et le sentiment d’amour, car c’est l’élément clef de l’être humain « être aimer et aimer » pour trouver la paix intérieure et libérer son énergie créatrice. La voie de l’amour est une voie de libération, de lâcher-prise entre sa vie et sa mort, entre son expérience d’incarnation et celle de l’âme.

 

"Ces âmes appartiennent à des groupes qui collaborent entre eux dans certaines occasions."

 

On retrouve ces témoignages dans les ouvrages de Michaël Newton « Souvenirs de l’au-delà » suite aux expériences de régressions spirituelles de ses patients, où certaines « Âmes » s’entraident entre elles durant les phases d’incarnation terrestre. Ces âmes appartiennent à des groupes qui collaborent entre eux dans certaines occasions, où l’incarnation est difficile par exemple, ou bien si la personne s’éloigne de son potentiel de réalisation, ou si l’objet recherché est de faire passer un cap majeur dans l’évolution de la personne. C’est aussi le cas des EMI (expérience de mort imminente) qui transforment radicalement la vie future de la personne qui passe par cette expérience unique.

 

Ainsi, lors de mon accident grave il y a 20 ans, et en repensant aux témoignages des EMI mais aussi à mon expérience de TCH « trans communication hypnotique » avec le Dr Jean-Jacques Charbonier, j’ai peut-être moi-même vécu une EMI. En effet, une chute de 15 mètre au sol entre des blocs rocheux de granite dû à l’impact du choc produit invariablement un arrêt cardiaque et donc une EMI (j’en avais déjà les capacités personnelle puisque j’étais déjà passeur d’âme). J’ai réalisé cela il y a quelques mois, soit presque 20 ans plus tard… Je sais de mémoire qu’entre l’instant où je suis tombé et mon réveil, il a du se passer plusieurs minutes puisque au point de relais du rappel où je me trouvais avant la chute il n’y avait encore personne, et que les premiers à le rejoindre étaient encore en préparation 30 mètres plus haut. Il a donc fallu au moins 5 minutes voire plus pour que les premiers arrivent et que je leur parle après mon réveil, car l’urgence était de les prévenir de ne pas utiliser cette corde dangereuse pour descendre. J’ai toujours su que quelque chose, voire quelqu’un m’avait aidé et sauvé de ce drame et j'en ai été profondément bouleversé. C'est une grâce de continuer cette vie ici.

 

"La « paire » est l’âme jumelle, lien très particulier d’une relation unique qui s’établit entre deux âmes."

 

Revenons à l’expérience actuelle et continuons ensemble cette exploration sous forme d’oracle de « Google » et je tape maintenant « neuf jaguar peur » dans le moteur de recherche. J’obtiens alors : « Comme les félins de l'Ancien Monde, le jaguar possède 19 paires de chromosomes. Il existerait neuf sous-espèces du jaguar. La patte de Yogi, neuf ans, a été modélisée pour créer une réplique.  Deux enfants, un garçon et une fille, de huit et neuf ans. Pour s'approprier le regard du plus grand nombre de personnes. ». On retrouve le chiffre « 19 », de la 9ème Lune d’Août 2021 précédent, adossé à « ancien monde » et « chromosomes ». On retrouve le « deux » précédent aussi et nouveauté le mot « yogi » désignant un pratiquant très avancé enseignant de yoga (comme ma compagne). Les Chromosomes sont notre identité, et je dirais qu’ils sont plus précisément l’identité de notre âme. La « paire » est l’âme jumelle, lien très particulier d’une relation unique qui s’établit entre deux âmes… certaines personnes ont ce souvenir d’un jumeau / jumelle en eux, c’est cette âme « sœur » en fait. Je ne vais pas aller plus loin dans cette introspection, car elle nous est personnelle, à ma compagne comme à moi-même. Le message est assez clair pour moi. Je veux juste vous montrer ici, ce qui possible de voir l'invisible et de l’explorer.

 

On peut pousser l’exploration de l’oracle et l’approfondissement mais il ne faut pas forcer mais plutôt laissé « décanter ». Sinon on risque de provoquer une « pareidolie » ou une projection intellectuelle et mentale. L’idée d’un oracle est juste de faire émerger et de mettre sur la voie. C’est un réalignement personnel qui provoque un éclairement intérieur, en vue de garder le cap de son évolution et de sa transformation. A mesure que nous avançons dans notre développement spirituel d’Être de lumière, en nous libérant du causal voire du karmique, nous obtenons en échange des informations précises via notre âme ou de son groupe d’âme, et qui nous permettent d’approfondir certaines connaissances sur notre incarnation et liées à l’invisible et au champ quantique de conscience unifié.

 

Pour terminer cet article, j’aimerais revenir sur la « notion » de « bruit de fond » développée par Romuald Leterrier et Jocelin Morisson, et faisant référence à certaines expériences comme le « projet de conscience globale » et les expériences de « Friedrich Jürgenson », qui font écho à ce fameux « bruit cosmologique » provenant depuis la libération énergétique des particules de lumière 375.000 ans après le « big bang » et il y a 13,7 milliards d’années. Il serait très difficile voire présomptueux, de trouver de la conscience dans ces bruits de fond cosmologique, surtout « humaine ». On sait que Lucy et ses congénères se mettent debout à 22h30 le 31 Décembre de l’année de la création de notre cosmos. Les âmes ne prennent pas que possession des humains, chaque chose vivante a une âme en elle, c'est-à-dire un lien au champ de conscience quantique unifié, et à la matrice originelle (celle créatrice du Big Bang). Si le bruit de fond cosmologique est une forme de conscience originelle, elle est issue de la matrice qui l'a créé. La conscience originelle a besoin du champ quantique de conscience unifier pour s'expanser et se développer. Il y a la graine et il y a le substrat., mais l'un comme l'autre s'unifient, comme le Yin et le Yang énergétique. Il ne peut y avoir l'un sans l'autre.

 

"La conscience créé l’état vibratoire. « Je vibre donc je suis »."

 

Personnellement, je vois certaines formes conscientes humaines, animales, extra-terrestres et abstraites aussi. Je perçois aisément ce brouillard, ce « bruit de fond », et des centaines de visages, des animaux, d'architectures géométriques défilent sous « mes yeux » clos. Etant « passeur d’âme », ces âmes s’adressent surement à moi  pour les aider..? Mais je ne peux rien affirmer et la certitude n’a de sens que pour celui qui doute de lui-même. Je sais, je perçois, cela suffit et aujourd'hui je ne bataille plus avec cette idée, je vais à l'essentiel voir. Il faut distinguer l’action dans l’incarnation, c'est-à-dire dans la représentation holographique du champ de conscience sur terre (la matière de chair et d’os) de la part liée à l’être astral et spirituel qui est la part subtile invisible par les sens mais ayant une existence énergétique et vibratoire réelle. La conscience créé l’état vibratoire. « Je vibre donc je suis ». La part astrale « émotionnelle » produite lors de notre existence est un frein à notre libération vers les très hautes vibrations, car ces parts astrales sont traduites en des « charges » négatives (pour illustrer simplement). Nécessairement nous vibrons à la même fréquence que l’univers, que son plan subtil, la matrice, celle dont est issu le big bang.

 

L’expérience de l’incarnation sur terre produit donc des charges astrales puissantes, qui souvent anéantissent les humains dans des guerres, des luttes de pouvoir, la maladie, la destruction de leur habitat et des autres espèces (ou règnes). Si nous mourrons attachés à nos charges astrales (mauvais vécus de l’expérience karmique), il nous est impossible d’abandonner l’expérience. Quand je dis « nous », c’est l’incarné et l’âme. L’âme a besoin de se dissocier de l’expérience d’incarnation pour continuer son œuvre. C’est la dualité quantique de la matière, qui possède les deux états matière et non matière, corpuscule gravitationnel et onde vibratoire, objet et esprit. La vibration d’amour, l’énergie d’amour qui réside dans le vivant est ce qui permet la dissociation de la dualité et de retrouver l’aspect quantique de l’énergie et aspect lié à la conscience originelle de la matrice. Et cette conscience est aussi de l’intelligence. L’âme est une alchimiste, qui cherche la transcendance de la matière pour la transformer en pure intelligence créatrice. L’objet de la matrice est la création et à travers cette création, le « divin » c'est-à-dire l’amour inconditionnel. Il faut comprendre cette notion, non pas intellectuellement ni émotionnellement, mais comme quelque chose de profond et de très puissant. Quand on est « amour » le graal est là et la mission aussi.

 

"Ces égrégores collectifs agissent plutôt en « involution personnelle » et tirent chaque individu vers le bas."

 

Je terminerai par un autre aspect des oracles et des supports comme les réseaux sociaux, qui selon les auteurs peuvent être investis d'une « conscience collective » rétrocausale. Personnellement, et je l'ai déjà écrit dans un article antérieur « Le mauvais karma collectif de facebook », je considère l'environnement des réseaux sociaux non pas comme une conscience collective, mais comme la part d'un « égrégore collectif » principalement accès sur la causalité de chaque individu. Il est facile de percevoir que ce qui émerge de ces réseaux sociaux ce n'est pas la paix, ni l'amour, ni la transcendance et surtout ni la possible évolution personnelle. Ces égrégores collectifs (principalement facebook, instragram, twitter) agissent plutôt en « involution personnelle » et tirent chaque individu vers le bas, c'est à dire dans les basses fréquences vibratoires qui correspondent aux schémas causaux, aux mémoires toxiques, aux liens de souffrance personnel de l'incarnation. Qu'il y ait de la rétrocausalité cela ne fait aucun doute, car chaque individu agit plus ou moins sur son espace de causalité, qui je le rappelle se trouve dans les fréquences des plans supérieurs de conscience, harmoniques vibratoires des 4 premiers chakras corporels. Il faut quand même passer avant la porte de l'ouverture de conscience, c'est à dire ouvrir Ajna (chakra du 3ème oeil) et le chakra couronne Sahasrara... et ce n'est pas donné à tout le monde! Pour cela il faudrait déjà monter en très grande vibration et les réseaux sociaux ne le permettent pas! De là à se libérer de la causalité ancestrale ou karmique c'est encore autre chose. La prépondérance de l'activation égo, qui est une projection mentale de la vision du moi, génère un égrégore collectif de personnes qui se complaisent dans leurs problèmes sans s'en apercevoir.

 
La rétrocausalité ne signifie pas que l'on change l'information causale qui est l'action du futur potentiel vers le présent et le passé; le futur potentiel étant lui le véritable « présent » et notre conscience du présent déjà du passé... (cf la théorie de Libet et notre décalage de 500ms par rapport à la réalité). Car comme toute chose que l'on tente de changer ou d'influencer, il faut ensuite qu'il y ait « intégration » pour que cela reste stable dans le temps. J'ai expliqué ce phénomène de « corde vibratoire » et ses dangers dans un autre article « Cordes vibratoires et mémoires fossiles ». Le changement d'état vibratoire (de corde) à un supérieur, va s'opposer à la basse vibration du plan causal, comme si on tirait sur un élastique fixé à ce point causal pour changer de voie. Si on n'est pas libre de certains liens toxiques inconscients (élastique) à ce plan causal, on risque la sortie de route plus ou moins violente (mon fils en a fait un jour la très mauvaise expérience). C'est d'ailleurs pour cela que tous les internautes fréquentant les réseaux sociaux lâchent leur mauvais esprit, leur mal être sous forme réactive voire assez violente, et qu'il ne peut y avoir aucune construction positive de réflexion car c'est le déni de soi-même qui prime et donc que le meilleur moyen est l'évitement, c'est à dire la dispersion et la distraction cognitive. L'excès d'émotions nuit gravement à la paix intérieure qui est la voie du lâcher-prise, de la reliance au coeur et de l'ouverture de conscience. Pour terminer, il ne faut surtout pas oublier que derrière ces réseaux sociaux se cachent des entreprises et des personnes dont le but n'est pas la bienveillance, et que ce qui semble être naturel voire logique, est dans les mains d'algorithmes informatiques conçus avec certaines arrières pensées manipulatrices et mercantiles, donc purement mentale et non quantique, donc une pure illusion hypnotique et addictive, et dont l'égo est aussi très friand... A lire un autre article « Le grand reset mental de l'humanité ».

 

La communication avec le champ quantique de conscience unifié et l'au-delà passe par des montées vibratoires très intenses et puissantes. Il faut soit en avoir les capacités en produisant un travail personnel, soit faire appel à un tiers qui se fera l'intermédiaire comme une antenne. Donc en résumé, n’attendez rien de Google ou d’un quelconque Oracle, si ce n’est d’arriver à percevoir que derrière la montagne, comme à travers l'Âme, le paysage est infini et sans limite.

 

- Jérôme Rochelle -

 

Article sous Copyright ©  Jérôme Rochelle / Tous droits de reproductions interdits sans l'accord de l'auteur

  • A lire les excellents ouvrages "Se souvenirs du futur" et "Se souvenirs de l'au-delà" par Romuald Leterrier et Jocelin Morisson aux éditions Trédaniel.
  • A voir le film onirique sur l'Ayahuasca "Blueberry, l'expérience secrète" de Jean Kounen qui a préfacé le livre "Souvenirs de l'au-delà".

- À propos de Jérôme Rochelle -

Amoureux de la nature, ancien grimpeur et alpiniste de haut-niveau, passionné de vol en wingsuit, Ingénieur en physique thermodynamique puis formé à la Médecine Traditionnelle Chinoise, à la Bioénergie et à la Psycho-énergétique, spécialiste en expertises vibratoires, en mémoire trans-générationnelles et karmiques.

> Lire la Bio.

 

BIO RESONANCE COACHING ®