· 

Voyage aux confins de l'invisible. Un autre regard sur le monde.

« Le monde est aveugle. » Bouddha

On entend souvent dire que les yeux sont les portes de l’âme. Et s’ils étaient aussi un portail de l’espace temps, un fameux trou de ver ou un trou noir ? Si l’on se détache de la matérialité et de la fonction de l’œil, cet organe magnifique nous permet de percevoir toute la subtilité du monde qui nous entoure et bien plus encore. Mais jusqu’où peut-il nous emmener ?

 

« La spiritualité, on a tendance à la penser séparée de la matière, mais elle est dans la matière car c'est l'information, et la matière c'est la spiritualité manifestée.» Nassim Haramein (chercheur physicien)

Lorsque nous regardons un paysage, la lumière qui s’en reflète pénètre nos yeux et vient se piéger dans la rétine, à  l’image d’un trou noir du cosmos. Quand on regarde une personne les yeux dans les yeux, on se sent absorbé par ce regard et nous perdons alors la conscience du temps présent et de l’espace où nous sommes aussi. Dans ces deux cas, on devient la « chose » observée et si on pousse notre conscience nous sommes aussi cette chose là que nous fixons. Si le cerveau tire du visuel certaines informations utiles pour la vie quotidienne, il se passe aussi autre chose qui peut nous échapper, puisque nous ne pouvons filtrer en amont du paysage ce que l’on voit, seul le cerveau lui peu occulter ou se focaliser ensuite sur un point précis en traitant l’information d’une certaine manière selon ses besoins et ses filtres.

"On l’appelle aussi l’œil de l’âme ou l’œil intérieur, c'est-à-dire celui du regard sur soi mais aussi sur l’extérieur."

 

Dans la vision ancestrale Hindou et la médecine Ayurvédique, les chakras sont des centres énergétique dont les principaux du corps humain sont au nombre de 7 (mais il y en a beaucoup plus si on tient compte des ancestraux et des transcendantaux Védique). Dans ces 7 chakras, le 6ème se nomme le « troisième œil » et se trouve sur le font entre les deux pointes internes des sourcils. Ce point précis se nomme « Anja » en sanscrit et qui signifie « commandement de la perception ». On l’appelle aussi l’œil de l’âme ou l’œil intérieur, c'est-à-dire celui du regard sur soi mais aussi sur l’extérieur « qui voit tout ». C’est aussi un centre de l’intuition et de clairvoyance.

Ce point particulier est aussi un très grand point d’acupuncture de la médecine traditionnelle Chinoise, « Yintang » ou « palais de l’esprit », et il fait partie des 42 points dits « extraordinaires » non localisés sur des méridiens. Bien que situé sur l’axe symétrique du corps et sur le trajet du « vaisseau gouverneur extraordinaire » ou « Du Mai  », maître du Yang, il n’en fait pas partie (pas d’action sur ce méridien là). C’est un point de régulation émotionnelle, contre les convulsions, les vertiges, les céphalées, l’insomnie et sa propriété est de « chasser le vent » qui est considéré comme un élément « pervers » du diagnostic (disperse l’énergie, créer de l’agitation mentale et des douleurs erratiques). C’est un grand point de détente et pour calmer l’agitation mentale. On utilise d’ailleurs souvent le point 20 Du Mai « Baihui » ou « point des 100 réunions » situé sur le même axe mais un peu vers l'arrière du sommet du crâne et qui lui aussi ouvre l’esprit et restaure la conscience, redonne du moral et agit sur la sphère psycho-émotionnelle.


"L'Apatite de la Pinéale est
le seul minéral présent dans le corps humain mais aussi chez certains poissons et dinosaures."

 

Ce 3ème œil est aussi associé à la glande « Pinéale » ou « Epiphyse neurale », qui est une glande endocrine qui régule le système hormonal des biorythmes (veille, sommeil, saisons). Cette glande Pinéale est située au milieu du cerveau dans « l’Epithalamus », entre les 2 hémisphères gauche et droit. La particularité aussi de cette glande est d’être constituée de « cristaux d’Apatite », qui est un « phosphate hexagonal », et le seul minéral présent dans le corps humain mais aussi chez certains poissons et les dinosaures. On les retrouve aussi dans nos dents et nos ongles. Lors de ses explorations extra-terrestres, la NASA en a retrouvé des traces dans les roches Lunaire. La particularité de ces cristaux d’Apatite est d’être sensibles aux ondes électromagnétiques et de se mettre en résonance avec ces ondes, c'est-à-dire avec la lumière reçue. Dans l’Egypte ancienne, cette glande Pinéale (dans sa coupe transversale) correspond à celui d’un œil, et plus précisément à celui de « d’Horus » ou « Irt Oudjat » l’œil du dieu Faucon qu’il perdit lors d’un combat légendaire contre son oncle. Les Egyptiens de l’antiquité conféraient à cet œil des propriétés de maintient de la bonne santé mais aussi de la vision du monde invisible.

Cette glande Pinéale est activée par la lumière passant par les yeux. Il y a donc bien une partie de notre vision qui active cette glande en continue, tant que nous baignons dans la lumière du jour et qui est composée de photons émis par le soleil. D’ailleurs dans ce spectre lumineux que nous percevons seul une infime partie est visible par notre rétine. Cette bande électromagnétique est située autour des 789 Thz, appelée spectre visible, c'est-à-dire celui des couleurs de l’arc en ciel. Si une partie de ce spectre lumineux est filtré ou diffusé par la couche d’ozone et l’atmosphère, notamment les rayons « Ultra violets » les plus dangereux, une grande partie de ces rayons nous parvient comme la lumière visible ainsi que les « Infra rouges », dont les « long » qui nous réchauffent et aide à la croissance des plantes et des animaux en pénétrant au cœur des cellules.

Pourquoi l’œil, et plus précisément la pupille, pourrait-il être un portail spatio-temporel ?

La conscience est une perception, une forme de vision et c’est ainsi aussi que la définissent ceux qui font des voyages hors du corps ou « astraux » ou méditent lors d’états dits « modifiés de conscience ». Un regard, et plus particulièrement la pupille, a un effet hypnotique sur celui qui le fixe. Mais c’est un échange profond qui dépasse toute les autres formes de sens ou de perception, car on va au fond de la chose, avec cette sensation étrange que l’on « voit » autant que l’on est « vu ». Cette notion s’apparente à une forme de fusion avec échanges d’informations mais aussi à une projection dans un « ailleurs ».

Dans le puits de ce regard ou de cet œil, différentes choses peuvent se produire. Ce voyage intérieur peut être celui de la découverte de l’autre quand il s’agit d’amour et qui nous invite à découvrir son paysage intérieur en ouvrant la porte du coeur. Mais ce voyage peut aussi être la sensation d’être transporté (ou guidé) vers un autre monde, comme si nous empruntions une porte dérobée ou un canal de lumière vers une destination inconnue. Le moment présent et l’espace qui nous entoure, ainsi que la perception de nous-mêmes, s’éffacent comme dans un rêve ou une méditation ou une transe chamanique ou un voyage astral ou une EMI.

"La possibilité de connecter ces cordes d’espace-temps par des trous de ver, des sortes de portails spatio-temporel."

 

La « théorie des cordes » ou des « multi vers » est une théorie scientifique de la physique quantique, qui propose plusieurs univers « parallèles » et « simultanés » où les histoires qui s’y déroulent sont différentes selon le scénario. La fameuse propriété de la particule quantique qui est d’être dans des états superposés correspondants à des lieux différents et aussi à des temporalités différentes, une sorte de don d’ubiquité en quelque sorte. Cette particule (un photon) qui est « une » si on l’observe, est en fait « plusieurs » à la fois. Et il existe la possibilité de connecter ces cordes d’espace-temps par des trous de ver, des sortes de « portails spatio-temporels » ou des « star gates » invisibles comme nous l'explique le théoricien en physique Juan Maldacena.

Notre conscience peut nous permettre de franchir ces « portails » ou « star gates ». Bien sûr, il faut soit en avoir la capacité personnelle comme le médiatique Nicolas Fraisse (expérienceur de sortie hors du corps), ou alors être dans certaines circonstances particulières voire exceptionnelles comme par exemple les moines Boudhistes en méditation, l’EMI (expérience de mort imminente), les transes chamaniques au tambour ou la prise de psychotropes comme Ayahuasca auprès d’un chamane guérisseur d’Amazonie ou du Pérou. Il faut pour cela élever son niveau de fréquence vibratoire bien au delà de ce que le cerveau fait normalement, en allant vers les ondes de fréquence « Gamma » supérieure à 40hz.

"On retrouve cette lumière blanche avec le fameux tunnel des expérienceurs de mort imminente."

 

Ces très hautes fréquences vibratoires des fameux chakras transcendantaux ou extra-corporels de la tradition Védique, correspondent à des valeurs à partir de 5000hz et au-delà, pour sortir de la conscience de soi, même spirituelle. Cela correspondant à la lumière blanche des chakras du « Paramatman » nommés « Kama Fohat », « Mahat » et « Alaya » (Cf travaux du chercheur Suisse Stéphane Cardinaux « Structure vibratoires »). Ces plans spirituels supérieurs sont la lumière manifestée au sein de la matière et qui sera perçue sous forme de couleur blanche plus ou moins scintillante. On retrouve cette lumière blanche avec le fameux tunnel des expérienceurs de mort imminente (EMI), qui est un trou de ver (ou un trou noir) puisque une fois traversé ce tunnel on ne peut plus faire marche arrière. On l’a retrouve aussi dans les représentations religieuses des « Saints » portant une auréole au dessus de leur tête.

Le pouvoir de cette lumière blanche des fréquences « spirituelles supérieures » est d’effacer ce que nous sommes dans nos limitations personnelles (peurs, mémoires, croyances, égo) et de nous transcender vers notre « meilleur » ou  « divin», une forme de processus alchimique de renaissance et de reconstruction. Si on fait un parallèle avec la théorie des cordes de la physique quantique, on change alors de corde, en allant sur un plan vibratoire plus élevé (une corde est un état vibratoire). Quand on fait cette expérience là, il n’y a pas de retour possible sur l’ancienne corde ou fréquence, ce serait invivable de toute manière, on passe donc à une vibration supérieure à celle initiale avant l’expérience.

"On peut aller sur des lieux dits « sacrés », porteurs de cette énergie et de ces très hautes fréquences."

 

Bien sûr, vivre des expériences spirituelles intenses n’est pas commun, ni de croiser des personnes qui l’incarne. Au mieux, on peut aller sur des lieux dits « sacrés », porteurs de cette énergie et de ces très hautes fréquences, ce qui non plus ne court pas les rues. Mais ils en existent tout autour de nous, des sites particuliers que les anciens savaient reconnaître et dont ils nous ont laissé la trace (menhir, cromlech, grotte, temple, chapelle, cathédrale, pyramide), et l'un des hauts lieux spirituels et de guérisons connu en France est la grotte de Massabielle à Lourdes.

Alors à la manière dont nous pouvons voyager dans nos rêves, en les contrôlant plus ou moins, on peut simplement faire du voyage éveillé et visiter des mondes parallèles, aller chercher des informations ailleurs dans le champ Akashique ou le
« cloud cosmique », se voir dans le futur ou se connecter à ceux que l’on aime, en utilisant ces portails que tout un chacun à dans ses yeux et dans son regard. Il n’y a pas de limite pour sonder l’invisible, même chez votre animal préféré ou celui que vous croiserez au détour d’un chemin et qui vous fixera de son regard. Et dans l'univers qui nous observe, il existe dans la constellation du Verseau, une naine blanche, la « nébuleuse Hélix » et son fameux œil géant et captivant (photo ci-dessous), comme si le cosmos nous invitait lui-même à mieux l'explorer et à communiquer avec lui.

 

Mes soins énergétiques et accompagnements personnalisés > plus d'informations ici

 

- Jérôme Rochelle -

BIO RESONANCE COACHING

Thérapies Energétiques en BioRésonance

Soins Individuels & Couples

Développement Personnel

Conférences, Stages & Retraites en Nature

Montpellier - Toulouse - Millau

 

Copyright ©️ 2019 / Jérôme Rochelle et L'Esprit du Jaguar Editions / Reproduction interdite sans accord de l'auteur

 

A lire aussi d'autres articles sur mon blog dans les rubriques suivantes: